• Dr Céline Lacourt

Quelle activité partager avec son chien? (partie 1)

Dernière mise à jour : 22 janv.

Si les balades et les séances câlins ne vous suffisent pas, si vous avez envie de partager des moments différents avec votre compagnon, il existe un large choix d’activités.

L’agility

L’agility est l’activité canine la plus largement répandue et la plus connue. Il est assez facile de trouver un club. Cette activité à la fois ludique et sportive est ouverte à toutes les races de chiens. Il s’agit d’un enchainement d’obstacles disposés sur un parcours et devant être réalisé dans un temps imparti. On retrouve ainsi des sauts, des slaloms, des tunnels ou encore des rampes…

Le chien est guidé uniquement à la voix et par la gestuelle corporelle de son maître. En effet, il évolue sans collier ni laisse et le contact physique est interdit. Cette discipline repose sur la communication entre l’animal et son maître. Elle s’adresse bien sûr aux chiens dynamiques qui apprécient les sauts et autres tunnels. Comme l’indique son nom, cette discipline repose sur l’agilité avant tout. La vitesse est un plus mais le chien doit respecter le parcours et poser sa patte dans des zones précises pour obtenir les points.

Il est important d’attendre que votre compagnon ait terminé sa croissance pour pratiquer l’agility même si quelques petits exercices plus précoces peuvent éveiller son intérêt. Le plus souvent, on retrouve dans les clubs d’agility des chiens de taille moyenne à grande mais un petit chien sportif saura tout à fait s’amuser. Pour les compétitions, les chiens sont concourent par groupe de taille. L’essentiel est que votre animal prenne du plaisir à cette activité. Côté maître, souffle, endurance et dynamisme sont des qualités indispensables pour former un brillant duo !

Le canicross

Plus exigeant physiquement, le canicross consiste à participer en duo à une course avec son chien, ce dernier étant attaché à la ceinture de son maître. Cette activité se décline également en version plus tranquille appelée canimarche, ou à vélo, canicyclocross. Activité de plein air par excellence, la difficulté du canicross est adaptable à votre niveau d’entrainement et à celui de votre compagnon. Elle peut tout à fait se pratiquer en famille et en forêt, loin des compétitions des plus sportifs. Ici encore, il convient d’attendre la fin de la croissance de votre compagnon pour commencer l’activité. Un entrainement progressif est indispensable, aussi bien pour travailler l’endurance ou la vitesse que pour s’adapter à la laisse reliant le maître au chien, et éviter les arrêts pipi tous les 10 mètres et les envies de rejoindre des congénères pour jouer en pleine séance d’entrainement ! Dans les compétitions, on croise le plus souvent des chiens reconnus pour leur capacité à la course comme les lévriers ou les braques. Néanmoins tous les chiens peuvent pratiquer le canicross à condition d’aimer courir et d’avoir une bonne condition physique.


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout