• Dr Céline Lacourt

Les beaux jours… oui mais…



L’été est arrivé ! Alors on oublie tout ? Disons plutôt presque tout !

Coup de chaleur

Nos compagnons régulent mal leur température. En effet, dépourvus de glandes sudoripares, ils ne peuvent que haleter. Ils sont donc sensibles aux fortes chaleurs, particulièrement les chiens séniors, brachycéphales (ceux aux museaux aplatis) ou cardiaques. Il ne faut donc jamais les laisser dans une voiture stationnée, même à l’ombre et même fenêtres ouvertes ! Des accidents tragiques ont lieu chaque année.

Il faut également éviter les sorties aux heures les plus chaudes et prévoir une gourde-gamelle pour proposer à boire à votre loulou en balade.


Epillets

Les balades à la campagne sont de bons moments de complicité avec nos chiens. Mais le temps sec et la multiplication des espaces verts, sans traitement de mauvaises herbes, favorisent la présence des graminées et avec elles, les inévitables épillets. Ces petits végétaux sont de véritables plaies qui viennent se loger entre les doigts et les coussinets, dans les oreilles, dans les yeux voire dans la bouche ! A l’origine d’abcès, ils sont très douloureux et provoquent par leur progression des lésions considérables. Il faut bien « éplucher » son chien au retour de la promenade afin de les retirer si besoin.




Puces/tiques et aoûtats

Les parasites aussi font partie des vacances. Outre la possible transmission de maladies, ils provoquent inconfort et lésions de la peau. N’oubliez pas de traiter votre animal et demandez conseil à votre vétérinaire pour le choix du produit le plus adapté pour lui !

Phlébotomes et leishmaniose

Dans le sud de la France, ces insectes, qui ressemblent à leurs cousins les moustiques, transmettent une maladie appelée leishmaniose. Une fois contaminé, le chien reste porteur avec des phases d’expression de la maladie qui peuvent associer divers symptômes. Un vaccin existe pour les chiens les plus exposés et plusieurs traitements contre les parasites externes comportent une protection contre les phlébotomes.

Voyage et stress

Certains de nos animaux supportent moins bien le voyage en voiture et s’ingénient à nous le faire comprendre par toutes sortes de manifestations plus désagréables les unes que les autres. N’hésitez pas à solliciter votre vétérinaire ! Différentes solutions existent pour limiter le stress et ses effets secondaires quelque soit l’âge de votre animal.


Trousse de secours

Faites une petite place dans la valise pour le carnet de santé de votre compagnon, éventuellement son traitement habituel, et ces petites choses qui sont bien utiles : compresses, bande, antiseptique, pince à tique et pince à épiler.

Bonnes vacances à tous !


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout