• Dr Céline Lacourt

Entretenir le sourire de son compagnon ;-D

Dernière mise à jour : 22 janv.

La gueule de nos animaux mérite toute notre attention. Et si leur santé buccale dépend de son entretien, le confort de notre odorat également !


Habituer l’animal dés son plus jeune âge.

Chiots et chatons arrivent à la maison avec leurs dents de lait. Celles-ci tombent entre 4 et 5 mois et sont remplacées par les dents définitives qui persistent toute la vie de l’animal, et ne repoussent pas (sauf chez nos amis les rongeurs et les lapins bien sûr !). Le dépôt de tartre se fait au fur et à mesure du temps. Malheureusement, si on attend l’apparition de la plaque dentaire pour s’en préoccuper, il est fort à parier que notre chien sera moins coopératif que si on l’a habitué à certains gestes dés petit.

Un « brossage » pour limiter le dépôt de la plaque.

Favoriser l’alimentation sous forme de croquettes permet un frottement quotidien de l’émail et réduit le dépôt du tartre. Ce conseil reste illusoire pour les gloutons qui avalent sans mâcher.

L’idéal reste le brossage avec une brosse à dent ou un doigtier et un dentifrice adapté, 2 à 3 fois par semaine. La mastication et le grignotage de jouets durs sont également efficaces. Les bois de cerf, naturels, appétents et très résistants permettent un entretien régulier et efficaces.

La gamme de friandises de mastication est très large pour nos chiens et chacun devrait trouver son bonheur sur le marché. Pour les chats, il existe également des friandises plus dures, recommandées pour l’hygiène buccodentaire, le tout est de savoir si leur saveur saura les convaincre !

Les balles de tennis, plébiscités par certains canins sont trop dures et vont plutôt « limer » les dents que frotter leurs faces.

Un complément alimentaire sous forme de solution ou de poudre.

Plusieurs présentations existent, proposant des compléments alimentaires à base d’extraits d’algues ou d’enzymes. Ces compléments sont à déposer sur la gamelle de croquettes ou dans la gamelle d’eau chaque jour. En fragilisant la plaque dentaire, ils facilitent son retrait lorsque l’animal va mastiquer.

Les chats étant particulièrement sensibles à la gingivite, il existe aussi pour eux différents compléments à base d’acides gras essentiels entre autres pour limiter l’inconfort de cette maladie chronique et difficile à soigner.

Ne pas attendre pour les détartrages.

Il n’y a pas de règle d’âge limite pour envisager le détartrage de son animal. Le pH de la salive et la sensibilité de chaque individu influencent la rapidité de dépôt du tartre. Le détartrage doit être réalisé dés l’apparition de la plaque sur les conseils de votre vétérinaire. C’est un acte simple, qui nécessite une tranquillisation de l’animal. Non douloureux, il reste impressionnant pour eux et on comprend aisément qu’ils ne demeurent pas immobiles le temps que dure cette intervention.


La garantie d’une bouche saine pour nos compagnons repose avant tout sur la vigilance et les soins de leurs maîtres !




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout